Radicaliser la démocratie ? – Dominique ROUSSEAU

Il y aurait une erreur de diagnostic à dire que les citoyens se désintéressent de la chose politique. Ils sont critiques et se désintéressent peut-être de la manière dont la chose publique est faite, gérée, organisée, mais il y a un intérêt pour la chose publique. On le voit dans la multiplication des initiatives. En France mais aussi à l’étranger. Il y a un vrai intérêt des citoyens pour participer à la détermination des politiques publiques.

Ce qui est normal et nous fait redécouvrir la déclaration des droits de l’Homme de 1789, art. 6 : « La loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement ou par leur représentant à sa formation. » Ce que nous avons oublié, c’est le « personnellement ». Depuis 1789 nous avons zappé ce membre de phrase. En 1789 les révolutionnaires avaient prévu la possibilité pour les citoyens personnellement, et pas seulement par leur représentant, de participer à la formation de la volonté générale.

(…)

Pour commander la revue Recherche Socialiste avec l’article de Dominique ROUSSEAU et l’ensemble du dossier « Le Parlement Ouvert », cliquez ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s