Parlement et citoyens : où en sommes-nous sur ces questions de participation aujourd’hui ? – Loïc BLONDIAUX

S’agissant des relations entre les citoyens et le Parlement, la situation est doublement paradoxale : du point de vue des citoyens, d’une part, et du point de vue du développement de ces dispositifs d’association des citoyens aux processus de décision, d’autre part.

On perçoit en effet un état de défiance très profond des citoyens à l’égard des institutions politiques, une indifférence croissante vis-à-vis d’une vie politique perçue comme étrangère à leurs préoccupations,presque inutile. Pour un certain nombre de citoyens, le pouvoir politique ayant abdiqué, n’ayant plus d’influence sur les choses, il n’est plus vraiment nécessaire ni de voter ni de s’intéresser à la vie politique.

(…)

Pour commander la revue Recherche Socialiste avec l’article de Loïc BLONDIAUX et l’ensemble du dossier « Le Parlement Ouvert », cliquez ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s